logo SI wit

Rotules ball

Sirui propose un assortiment astucieux de rotules ball disponibles séparément. Vous pouvez ainsi choisir celle qui convient le mieux à votre trépied. Il va de soi qu’une excellente marque comme Sirui fournit également des pièces pour fixer l’appareil photo sur la rotule : des plateaux d’attache rapide, minuscules mais robustes, qui se fixent solidement à l’appareil photo. Sirui en fabrique même sur mesure pour certains modèles d’appareils photo, en vue d’une meilleure adhésion et d’une forme encore plus plate.

Rotules ball

BalkopK-30x-138x173La rotule ball est l’élément le plus couramment utilisé pour assembler un trépied et un appareil de photo. Les rotules deux ou trois dimensions sont désormais souvent considérées comme peu maniables. Logique, car les poignées de réglage de ces rotules dépassent et s’accrochent partout. De plus, le mouvement tridimensionnel nécessaire sur un trépied photo doit s’effectuer sur deux axes. Une rotule ball n’a pas cet inconvénient. Elle est compacte, légère et bien plus facile à utiliser. Certes, il faut s’habituer à la manipuler, mais une fois chose faite, vous ne voudrez plus changer.

Les rotules ball Sirui se distinguent bien évidemment des autres rotules ball. La plupart des pièces d’une rotule ball Sirui sont en aluminium forgé à froid, qui est plus solide que l’aluminium normal, sans être plus lourd. De plus, Sirui n’utilise pas une, mais deux clavettes de serrage pour verrouiller la rotule. Celle-ci reste mieux en place lorsqu’elle est verrouillée (ce qui est pratique pour la macro) et le verrouillage est plus rapide (puisque la rotation du bouton de verrouillage est plus courte).

 

Ajustement de la friction

Balkop frictieUne rotule qui fonctionne parfaitement (c’est-à-dire qui est bien ajustée) présente une certaine friction en position non verrouillée. Cela facilite le placement de l’appareil photo et évite un balancement involontaire. La résistance désirée dépend du couple appareil photo-objectif utilisé. Plus celui-ci est lourd, plus la résistance est forte. L’ajustement de la friction sur une rotule ball est très facile à faire.

Sirui distingue deux sortes de rotules ball : la série G est équipée d’une molette d’ajustement de la friction séparée, tandis que la série KX intègre cette fonction dans le bouton de verrouillage. Il va de soi que la seconde variante est non seulement plus belle, mais aussi plus pratique : impossible de se tromper entre la molette de friction et le bouton de déverrouillage. Les photographes qui changent souvent d’objectifs préfèrent toutefois une molette séparée.

Si vous avez l’intention de travailler avec une molette de friction intégrée, lisez attentivement le mode d’emploi avant de l’utiliser. Ce n’est compliqué du tout, mais il faut savoir comment ça fonctionne. C’est une des raisons pour lesquelles nous conseillons d’acheter un trépied (et une rotule) dans un magasin, où vous pouvez manier les produits, les essayer et poser des questions afin de faire le bon choix.

Avouons-le, notre démarche est un peu commerciale. L’expérience a montré en effet que les utilisateurs préfèrent généralement les produits Sirui lors de tests comparatifs.